Chauffage au bois : 5 règles pour minimiser son impact sur l’environnement

Installez un appareil performant : les cheminées à foyer ouvert ne sont  pas performantes ! Choisissez un appareil à foyer fermé (poêle, insert, cuisinière) labélisé Flamme Verte, vous pouvez réduire votre consommation de bois de 40%.

Faites-le installer par un professionnel qualifié : les foyers et les poêles sont soumis à des règles d’installation qui, si elles ne sont pas respectées, peuvent nuire à son bon fonctionnement et entrainer de la pollution. Choisissez un installateur agréé « Qualibois ».

Maîtrisez votre appareil et apprenez à bien l’utiliser : lisez la notice d’utilisation car d’un poêle à un autre, le fonctionnement peut être différent. N’utilisez pas votre appareil à bûches au ralenti : la combustion  ne sera pas complète et vous émettrez plus de particules imbrûlées. D’où l’importance d’avoir un appareil bien dimensionné, en adéquation avec vos besoins de chauffage.

Utilisez uniquement du bois sec et propre : Le bois qui a plus de 20% d’humidité est impropre au chauffage. Ne brûlez pas de bois de récupération (construction, mobilier ou bois flotté) car il peut avoir été traité et rejeter des polluants dangereux lors de la combustion, en plus d’abîmer votre appareil. Pour l’allumage : le papier, le carton sont des matériaux contenant des adjuvants polluants et corrosifs, à éviter également.

Faites entretenir votre appareil et son conduit de fumée : en plus de l’entretien quotidien, faites ramoner le conduit de fumée 2 fois par an, dont 1 fois pendant la saison de chauffe et réviser l’appareil et son conduit de raccordement une fois par an par un professionnel.


Retour au Blog